DROIT DE CONDUIRE.COM :

VOUS INFORMER, VOUS PROTEGER, VOUS DEFENDRE ...

L'annulation du permis de conduire


Lorsque votre solde de points atteint le chiffre fatidique de 0, votre permis de conduire est invalidé, c'est à dire qu'il est désormais considéré comme nul et vous perdez votre droit de conduire.

Cette invalidation ne prend normalement effet qu'à compter de la réception d'une lettre recommandée intitulé 48SI. A la réception de ce courrier, vous avez dix jours pour restituer votre permis de conduire.

Partant, en cas de commission d'une infraction entraînant un retrait de points suffisant pour faire invalider votre permis de conduire, nous vous invitons, si cette option vous est possible, d'effectuer sans plus attendre un stage afin de récupérer 4 points et de vous éviter de perdre votre permis de conduire.

Par ailleurs, il n'y a plus désormais de délai à respecter entre le jour de l'annulation du permis de conduire par perte de points et l'inscription à l'examen du code. D'ailleurs, si l'automobiliste se réinscrit dans les 3 mois qui suivent la fin de la période d'interdiction du permis, laquelle dépend de la date de remise du permis aux forces de l'ordre, seul le code est à repasser. Sinon, il conviendra donc de repasser également la conduite


Si cette annulation de votre permis de conduire s'avère contestable, c'est devant le juge administratif qu'il faudra engager un recours.

Cette procédure peut être menée par l'automobiliste lui-même mais eu égard à la connaissance indispensable qu'il convient d'avoir des formalités que doit respecter l'administration pour que soient jugés valables l'annulation du permis de conduire ainsi que les retraits de points du permis de conduire, nous vous encourageons à rechercher en amont les conseils d'un spécialiste.

Et pour vous aider dans cette situation d'urgence, nous vous proposons des consultations gratuites dans nos locaux parisiens les premier et troisième jeudi du mois, sur rendez-vous.

© DROIT DE CONDUIRE.COM - ADHESION