DROIT DE CONDUIRE.COM :

VOUS INFORMER, VOUS PROTEGER, VOUS DEFENDRE ...

Quelques conseils ...


L'intérêt actuel porté à la législation concernant le permis à points a généré la multiplication de divers lieux communs dont il convient de se méfier.

Certaines situations nécessitent une prise de décision rapide, sans avoir la possibilité de consulter préalablement un avocat spécialisé, et qui pourtant tend à avoir de lourdes conséquences sur l'avenir de votre droit de conduire.

Partant, l'équipe du DROITDECONDUIRE.COM vous propose certains conseils de "première nécessité" :

  1. En cas d'interpellation par les forces de l'ordre et dans l'hypothèse où vous doutez avoir commis l'infraction reprochée, le Code de la route ne contient aucune disposition vous contraignant à reconnaître cette infraction. Par ailleurs, n'hésitez pas à vous procurer tous les éléments justificatifs de la position que vous soutenez (témoignages des personnes présentes, photographies ...) afin de consolider votre potentielle future contestation.

  2. Il convient de bien garder en mémoire que le règlement de l'amende emporte la reconnaissance définitive de l'infraction. Ainsi, il est bien souvent opportun de s'accorder un temps de réflexion avant de payer l'amende qui vous est soumise en cas de verbalisation ... d'autant que contrairement à ce qui est fréquemment avancé par les forces de l'ordre, vous disposez d'un délai de trois jours pour pouvoir bénéficier du tarif réduit proposé ... Ce délai vous laisse la possibilité de consulter votre avocat afin de vérifier avec lui les suites à donner dans cette affaire.

  3. En toute hypothèse et quelles soient les circonstances, n'oubliez pas de faire preuve du plus grand calme et de la meilleure bienséance.

  4. Et bien sûr, dans chaque moment de doute, consulter au plus vite votre avocat !
© DROIT DE CONDUIRE.COM - ADHESION